S'identifier - S'inscrire - Contact

Agissez



Météo locale




Les brèves

  • 30 km/h, est-ce impossible?
    J'entends souvent des gens se plaindre qu'il est impossible de rouler à trente kilomètres par heure sur une certaine distance. C'est assez facile pourtant. Il suffit de ne pas appuyer sur l'accélérateur quand l'aiguille du compteur dépasse le trente.

Les thèmes abordés sur ce site

Choisissez un mot, cliquez dessus et vous aurez ainsi la liste de tous les articles liés à ce mot clé. Cliquez éventuellement sur la croix devant un thème pour déplier le menu.


Recherche


Archive : tous les articles

La mobilité sur la chaussée de Wavre (N 25 et 268)

Version imprimable

> > > La mobilité sur la chaussée de Wavre (N 25 et 268)

 

 
Chers concitoyens,

La commune de -Doiceau a introduit auprès de la Région wallonne une demande de modification des limitations de vitesse sur les Nationales 25 et 268, suite aux demandes de la Commission Locale de Développement Rural et de différents groupes et associations citoyennes.

Il s'agit de la mise
  • à 50 km/h de la chaussée de Wavre (N268) sur toute sa traversée de -Doiceau;
  • à 70 km/h de la N25 à partir du rond-point de la Libération à la sortie de Guertechin.
(Il est important de noter que certains aménagements comme des traversées piétonnes ne peuvent être mis en place que si la vitesse est limitée)

Ces demandes ont, entre autres, pour but
  • de faciliter les liens entre nos différents villages (particulièrement ),
  • de permettre une accessibilité sécurisée aux arrêts de bus,
  • de favoriser les modes de transport doux,
  • d'augmenter la convivialité et le bien-être.
Ces demandes respectent la hiérarchisation des voiries tel que définie par la Région wallonne. La chaussée de Wavre est, depuis 2007,   considérée comme une voirie locale, mais les règles de circulation n'ont jamais été adaptées.

Des articles pour mieux comprendre la situation:

Articles à propos de "La mobilité sur la chaussée de Wavre (N 25 et 268)" :

Trier par : Date, Titre

Conception et réalisation

Le site a été réalisé à la demande de citoyens par l'ASBL Epures dans le cadre de ses missions d'information et d'aide. L'ASBL n'est pas responsable des opinions formulées. L'ASBL assure également la coordination pratique de la plateforme.