S'identifier - S'inscrire - Contact

Enragez-vous

De janvier à juin 2018, dans chacune des 27 communes du Brabant wallon, une semaine complète sera consacrée à des débats, des rencontres, des moments festifs, artistiques et culturels, sur le thème du « ré-enchantement » de la démocratie et des nouvelles formes de .

Trois mois avant la semaine proprement dite, les citoyens et les associations locales commencent à se réunir pour concevoir et préparer ensemble les futures activités. Un mois avant le démarrage, les citoyens pourront commencer à proposer, via différents canaux, quels sont, d’après eux, les merveilles, les bons exemples de leur commune ainsi que les défis (enjeux ou améliorations à apporter) que devra relever la future majorité politique.

Tout au long de la semaine, des activités de type artistiques ou citoyennes permettront de hiérarchiser, de prioriser, tant les défis que les merveilles. De même, citoyens et associations seront amenés à évaluer ensemble les possibilités d’implication citoyenne au sein de leur commune.

Pendant la période électorale, lors des débats publics (sur Radio 27, Antipode, Canal Zoom ou TV COM par exemple), les listes candidates seront confrontés à cette liste de défis et seront invités à prendre des engagements vis-à-vis d’eux.

Après les élections, nous évaluerons, commune par commune, l’impact de ce projet sur les engagements pris par la nouvelle majorité.
 

Des animations auront lieu d'ici le 11 juin pour vous permettre de faire part de vos défis et merveilles.
 
Renseignements et informations :

Annabelle DUAUT

Ambassadrice de la coordination Brabant wallon des associations et mouvements d'éducation permanente
pour la commune de -Doiceau

G |  +32 493 638 117

M| annabelle.duaut@laicite.net

 


Pour quoi?  
Surtout et avant tout, pour des problèmes liés à l'environnement, la  , l'. la 
Pour qui? 
A destination de tous les citoyens de -Doiceau.
Par qui? 
Par tous ceux qui désirent travailler dans l'esprit de cette plateforme ou de ce site.
Pour nous contacter

Pour suivre le site

Consultez notre message de bienvenue

Météo locale




Les thèmes abordés sur ce site

Choisissez un mot, cliquez dessus et vous aurez ainsi la liste de tous les articles liés à ce mot clé. Cliquez éventuellement sur la croix devant un thème pour déplier le menu.


Recherche


Archive : tous les articles

Les limitations de vitesse s’invitent à Gottechain

• Mobilité N25 et N268 • Jeudi 07/09/2017 • 0 commentaires • Version imprimable

Mots-clés :

Extrait:

Ce samedi avait lieu la fête de village à . Ambiance festive dans les rues donc et lors du souper traditionnel.  Les Gottechinois sont attachés à leur village, à son caractère. Ils aiment la proximité qui existe entre les habitants. Ils aiment sa convivialité. Mais ils aiment également y vivre et en sortir en sécurité. C’est sans doute pourquoi ils ont signé la pétition visant à diminuer la vitesse sur la N25.

Cette pétition était proposée par un collectif de citoyens dont certains sont membres de la Commission Locale de Développement rural (CLDR) en appui des demandes faites par les autorités communales auprès de la Direction des routes du Brabant wallon et de son directeur. Des demandes qui sont restées lettre morte pour l’instant, parce que la Direction des routes ne trouve pas son intérêt à diminuer la vitesse sur cette route.

Les habitants de (ou de d’ailleurs) ne voient pas la chose de la même manière, eux qui ont toutes les difficultés pour sortir de leur village en toute sécurité. Eux qui doivent interdire à leurs enfants de prendre leur vélo pour se rendre au centre sportif,  à quelques centaines de mètres, mais de l’autre côté de la chaussée. Eux qui préfèrent que leurs enfants ne prennent pas le bus pour la même raison, il faut traverser la chaussée. … . Et c’est vrai, la circulation est rapide sur cette ligne droite. Pour ceux qui la prennent régulièrement et qui sont attentifs à leur conduite, ils ne peuvent que constater des dépassements où cela est interdit et des vitesses .

Les membres de la CLDR voudraient eux que leurs projets aboutissent et ne restent pas dans les tiroirs, simplement parce que dans la situation actuelle il n’est possible de créer des traversées sécurisées sur leurs liaisons cyclo-piétonnes, par ex. celle reliant la gare d’, l’école Saint-Joseph, le centre sportif et le village de . Le 90 km/h interdit en effet  toute création de traversée cycliste ou piétonne sécurisée.

Tous espèrent donc que la direction des routes révise son opinion et accepte de diminuer la vitesse à 70km/h sur ce tronçon comme c’est déjà le cas de l’autre côté de Hamme-Mille, dans la forêt de Meerdal. Un enfant ne  vaut-il pas plus qu’un chevreuil ?   commentent certains riverains.

Source :

C’était la fête du village, samedi à . Ambiance festive donc tout au long de la journée. Les habitants sont attachés à leur village et à la convivialité qui y règne.

D'autres articles sur cette thématique.

Ouvrir le débat


Conception et réalisation

Le site a été réalisé à la demande de citoyens par l'ASBL Epures dans le cadre de ses missions d'information et d'aide. L'ASBL n'est pas responsable des opinions formulées. L'ASBL assure également la coordination pratique de la plateforme.