S'identifier - S'inscrire - Contact

Les brèves

  • De la place sur la voie publique
    Comment peut-on garer sur un trottoir son 4x4 british presque 365 jours par an sans s’inquiéter du passage des piétons, particulièrement celui des enfants de l’école un peu plus loin. Et pourtant, en face, il y a un parking presque toujours vide. Il faut croire qu’il commence à y avoir une légitimité à envahir les trottoirs
  • De la vitesse sur les chantiers
    Elle est si étrange cette capacité à vouloir une chose pour soi et son contraire pour les autres. Sur la RN 25, il y a depuis un temps des zones de chantiers où la vitesse est limitée pour la sécurité. Mais cette limitation n’est pas respectée au prétexte sans doute que c’est le week-end. Qui est donc si malin pour prévoir quel chantier est déserté ? Respecter ce 70 km/h serait respecter les personnes qui pourraient y travailler et si, ici, ce samedi, il n’y avait personne, rien ne dit qu’un samedi prochain, ce ne soit pas le cas, sur ce chantier ou un autre.

Météo locale


Calendrier

Aucun article


Les thèmes abordés sur ce site

Choisissez un mot, cliquez dessus et vous aurez ainsi la liste de tous les articles liés à ce mot clé. Cliquez éventuellement sur la croix devant un thème pour déplier le menu.


Recherche


Archive : tous les articles

Les dossiers environnementaux en Brabant wallon


Agenda 21

Version imprimable

> > Agenda 21

L' (ou Action 21) est un plan d'action pour le XXIe siècle adopté par 173 chefs d'État lors du sommet de la Terre, à Rio, en 1992.
 
Avec ses 40 chapitres, ce plan d'action décrit les secteurs où le développement durable doit s’appliquer dans le cadre des collectivités territoriales. Il formule des recommandations dans des domaines aussi variés que :
  • la pauvreté ;
  • la santé ;
  • le logement ;
  • la pollution de l'air ;
  • la gestion des mers, des forêts et des montagnes ;
  • la désertification ;
  • la gestion des ressources en eau et de l’assainissement ;
  • la gestion de l’agriculture ;
  • la gestion des déchets ;
 
En parallèle à ce plan d'action, une déclaration sur l’environnement et le développement a été adoptée. Elle énumère 27 principes à suivre pour mettre en oeuvre l'.
 
Les collectivités territoriales sont appelées, dans le cadre du chapitre 28 de l’ de Rio, à mettre en place un programme d’ à leur échelle, intégrant les principes du développement durable, à partir d’un mécanisme de consultation de la population : ainsi naît . « Elles jouent, au niveau administratif le plus proche de la population, un rôle essentiel dans l'éducation, la mobilisation et la prise en compte des vues du public en faveur d'un développement durable » (Extrait du chapitre 28).
 

Local.

Un local est l'un des outils de transcription dans la réalité du développement durable. S'il s'agit d'un plan d'actions programmées, la méthode d'élaboration de l' est aussi importante que le résultat final, car ces deux aspects sont interdépendants. En effet, quelle que soit la nature de la structure qui s'engage dans un , il s'agit pour elle bien de réorienter ses actions à la lumière des principes du développement durable. Cela exige l'implication de toutes les parties prenantes. Pour une collectivité territoriale, les parties prenantes sont notamment les élus, les services, les « grands acteurs » (associations, administrations, établissements publics, syndicats professionnels…) et bien sûr les citoyens. L'autre impératif est la réalisation d'un diagnostic préalable à l'échange avec les parties prenantes. Ce diagnostic vise à donner à tous une base de travail et de discussion commune.
 
L'ambition d'un tel programme nécessite la mobilisation de tous mais plus particulièrement du plus haut responsable de la structure. Il s'agit d'une démarche itérative, c'est-à-dire pérenne. Un doit constamment évoluer pour assurer son efficacité, d'où l'utilité d'une évaluation continue des actions mises en place.
Sources et en savoir plus.
 

En région wallonne

Synthèse des freins au développement des locaux en Wallonie et propositions pour y remédier, par IEW et UVCW (12 octobre 2006)

Malgré l’urgence, une réelle politique de développement durable se met difficilement en place dans les communes wallonnes.
Inégalités sociales grandissantes tant au Nord qu’au Sud, climat détraqué, pollutions diverses, biodiversité en chute libre, ressources naturelles qui s’épuisent, autant d’observations qui montrent que la planète tourne de moins en moins rond. Le développement durable est une réponse aux défis qui se présentent et nous attendent. Malgré l’urgence, une réelle politique de développement durable se met difficilement en place dans les communes wallonnes. Les freins pouvant expliquer cette difficulté sont présentés dans la première partie de ce travail. Ils sont liés au contexte politique mais sont aussi d’ordre pratique (financement, expertise, …). Dans la seconde partie, des propositions à la Région wallonne (RW) sont émises afin de remédier à ces freins.
 
Pour réaliser ce travail, nous nous sommes inspirés de divers rapports, en particulier celui de l’Union des Villes et des Communes de Wallonie qui propose un modèle d’ local pour la Région wallonne et celui de la CPDT consistant en une série d’études complémentaires sur les connaissances des communes en matière d’ local (A21L) et sur le développement durable (DD) ainsi que sur les difficultés liées à la réalisation d’un A21L et à la mise en place d’un DD dans les communes.

Autres sources

Articles à propos de "Agenda 21" :

Trier par : Date, Titre

Conception et réalisation

Le site a été réalisé à la demande de citoyens par l'ASBL Epures dans le cadre de ses missions d'information et d'aide. L'ASBL n'est pas responsable des opinions formulées. L'ASBL assure également la coordination pratique de la plateforme.