S'identifier - S'inscrire - Contact

Agissez



Météo locale




Les brèves

  • 30 km/h, est-ce impossible?
    J'entends souvent des gens se plaindre qu'il est impossible de rouler à trente kilomètres par heure sur une certaine distance. C'est assez facile pourtant. Il suffit de ne pas appuyer sur l'accélérateur quand l'aiguille du compteur dépasse le trente.

Les thèmes abordés sur ce site

Choisissez un mot, cliquez dessus et vous aurez ainsi la liste de tous les articles liés à ce mot clé. Cliquez éventuellement sur la croix devant un thème pour déplier le menu.


Recherche


Archive : tous les articles

Une exploitation maraîchère conforme au développement rural.

• Actualités • Mardi 05/06/2012 • 0 commentaires • Version imprimable

Mots-clés : ,

Réponse de à l' sur un permis unique. 

Concerne la demande de Monsieur Gwenael DU BUS DE WARNAFFE domicilié rue des Bois, 3 à 1390 -DOICEAU en vue d’obtenir un PERMIS UNIQUE, de catégorie C, pour la construction d’un bâtiment agricole, le placement de 10 serres-tunnels le forage d’un puits (à 80m) et l’exploitation d’une prise d’eaux souterraines non potabilisables (débit < à 10 m3/jour) sur un bien situé rue de Linsmeau 1390 -DOICEAU (parcelles cadastrées 4ème division, section F, n°280C et 280D).

Veuillez trouver ci-dessous les commentaires de notre association concernant cette demande de permis unique.

Nous avons ici un projet intéressant à différents titres.

D’un point de vue économique

La création d’exploitations maraîchère sur le territoire de la commune permet la création d’emplois locaux, peu à moyennement qualifiés en ayant un faible impact environnemental. En terme de main d'œuvre, il faudra à terme dans ce projet, selon le demandeur, employer l'équivalent de 5 à 6 temps pleins annuels (production, transport et vente), qui seraient si possibles recrutés à -Doiceau, en tout cas au plus proche possible. La dynamique autour de ces exploitations renforce également le commerce local.

Par ailleurs, l’exploitant bénéficie déjà d’une certaine expérience. Après des études d'ingénieur agronome à Louvain la Neuve, d'autres expériences professionnelles et 2 ans comme salarié agricole, il a loué temporairement ½ ha de terres à un propriétaire pour lui permettre de se lancer et de faire une première expérience concluante.

L’érection de ce hangar et la présence des tunnels sont par ailleurs vitaux pour la viabilité et pérennité de l’exploitation

D’un point de vue agricole

Les exploitations maraîchères, intégrées dans des circuits courts de distribution, diversifient et valorisent nos terres agricoles. Elles permettent à des jeunes de s’investir dans le métier sans pour autant les confronter à la recherche de surfaces importantes nécessaire à des exploitations de grandes cultures.

Le fait que ce projet est soutenu par le plan ISA de la région wallonne est certainement de bon augure.

D’un point de vue biodiversité

La diversification inhérente à l’exploitation maraîchère ne peut qu’améliorer la biodiversité. La présence programmée de petits fruits et de haies est un élément supplémentaire intéressant.

D’un point de vue paysager

Notre association, membre actif de l’Observatoire citoyen du paysage, est sensible à cette problématique, mais la replace systématiquement dans un contexte historique, économique et environnemental et pas seulement esthétique.

En l’occurrence, l’impact paysager tel que défini dans le dossier nous semble réduit, plus qu’acceptable étant donné les matériaux utilisés. Il n’y aucune fermeture de paysage. Les vues à partir du village sont peu voire aucunement perturbées. D’autant plus que les façades arrières des bâtiments du village sont soit aveugles, soit isolées par des haies. Par ailleurs, la zone a une vocation agricole manifeste et ce type de projet s’y intègre parfaitement. La présence du hangar et des tunnels ne constitue donc pas pour nous un problème paysager.

D’un point de vue environnemental

Le type de construction (en bois), le type d’exploitation (n’ayant aucun effluent[1]), l’impact positif sur la biodiversité nous amènent à penser que l’impact sur l’environnement est négligeable.

Du point de vue de la ruralité

Voilà un projet qui s’intègre parfaitement dans le , tant d’un point de vue économique, que social ou environnemental. Un réseau local d’exploitations maraîchères valorisera les différentes initiatives lancées par les autorités communales dans le cadre de ce programme : hall relais, valorisation d’une agriculture paysanne, valorisation du commerce local,….

Du point de vue développement durable et «  »

Les éléments à notre disposition nous conduisent à considérer ce projet comme compatible avec les différents principes développés dans ces concepts. 

En conclusion

Nous considérons globalement ce projet comme bien intégré selon les différents points de vue que nous avons développés ci-dessus. Il mérite certainement une suite positive.



[1] Les eaux de lavage de légumes sont réutilisées pour l’arrosage.

D'autres articles sur cette thématique.

Ouvrir le débat


Conception et réalisation

Le site a été réalisé à la demande de citoyens par l'ASBL Epures dans le cadre de ses missions d'information et d'aide. L'ASBL n'est pas responsable des opinions formulées. L'ASBL assure également la coordination pratique de la plateforme.