S'identifier - S'inscrire - Contact

Météo locale


Les brèves

  • 30 km/h, est-ce impossible?
    J'entends souvent des gens se plaindre qu'il est impossible de rouler à trente kilomètres par heure sur une certaine distance. C'est assez facile pourtant. Il suffit de ne pas appuyer sur l'accélérateur quand l'aiguille du compteur dépasse le trente.

Les thèmes abordés sur ce site

Choisissez un mot, cliquez dessus et vous aurez ainsi la liste de tous les articles liés à ce mot clé. Cliquez éventuellement sur la croix devant un thème pour déplier le menu.


Recherche


Archive : tous les articles

Update: 12/10: Le questionnaire de citoyen-grez-doiceau.be aux candidats

Réponses du FDF, de l'Alliance Communale, d'ECOLO

• Actualités • Dimanche 14/10/2012 • 4 commentaires • Version imprimable

Mots-clés : , ,

 
Comme nous l'avions promis, nous avons transmis auxc candidats aux élections (essentiellement aux six têtes de liste) les questions que les citoyens désiraient leur poser dans la cadre de "Ca passe per ma commune". Cela a pris plus de temps que prévu, la grande masse de vos questions n'étant arrivée que depuis une ou deux semaines. Le temps de trier, de mettre en forme, nous attendons maintenant les réponses aux quatorze questions sélectionnées.

Les réponses:
: Les réponses du FDF
:Les réponses de l'Alliance Communale
Les réponses d'
: Les réponses de l'Union Rurale


Mesdames, Messieurs,

Vous recevez ce mail comme candidat aux élections communales.

Au fil de ces derniers mois, des citoyens nous ont adressé un certain nombre de questions nous invitant à les poser aux candidats aux élections communales.

Sur l’ensemble des questions posées, nous en avons retenues quatorze  qui nous semblaient les plus exemplatives des préoccupations de nos concitoyens. Nous n’avons pas conservé les questions sur la protection de la nature, puisque différents organismes (dont Natagora) vous ont déjà adressé des questionnaires sur le sujet ?

Nous n’avons pas retravaillé les questions. Le cas échéant, nous avons éliminé les éléments partisans de telle sorte à conserver une  neutralité du propos.

Si vous l’acceptez, nous publierons vos réponses sur le site www.citoyen--doiceau.be, soir en votre nom propre, soit au nom de votre groupe.

Nous vous remercions de l’attention que vous porterez à notre demande.

Avec nos meilleures salutations.

Les membres de Citoyen-Grez-Doiceau.be

 

En savoir plus sur la plateforme Citoyen--Doiceau.be

 

 

Liste :

Réponse de :

Site internet :

&

1.   
Pourquoi ne favorise-t-on pas le mur mitoyen dans les nouveaux lotissements, afin de limiter la perte énergétique et le couloir souvent perdu entre deux bâtiments ? Regrouper au maximum les nouvelles constructions au lieu de les étendre sur de longues surfaces et perdre ainsi des grandes étendues de verdure ?

2.    Pourquoi ne pas créer une cohérence architecturale pour la commune ?

3.    Pourquoi ne pas repenser l’idée que l’on a de la densification acceptable ?



4.   
Quel est votre position par rapport : au contournement nord de Wavre, au contournement de -Doiceau, à la prolongation de la RN25 jusque Hamme-Mille? Comment vous positionnerez-vous par rapport aux demandes de la ville de Wavre et de la Région Wallonne ?

5.    Que pensez-vous de la mise à 30 km/h de nos villages ? (Voir le concept)

6.    Dans de nombreux villages, comme , particulièrement dans les rues passantes, les voitures sont garées sur les trottoirs (ou les pistes cyclables), ce qui ne laisse pas de place aux usagers faibles. Que pensez-vous  faire pour corriger cela ?

7.    Nous avons 3 gares sur la commune de -Doiceau (plus une à proximité en Flandre). Quelles idées et projets avez-vous pour mieux les aménager et les rendre plus accessibles, notamment en douce?

8.    Quelle sera l’attention que vous porterez à nos  ?

Social

9.  Quel type d’habitat social accepteriez-vous sur la commune et à quel endroit ?

Seniors

10. Quelle sera finalement la solution que vous proposerez pour le home Renard ?

11. 
Seriez-vous prêts à accepter des divisions d’habitation (en négligeant les « règles » sur la densification) pour permettre la création de logements intergénérationnels sur le modèle proposé par lAgence Immobilière Sociale du Brabant Wallon (AISBW) ?

Jeunesse
12.  Certains enfants de la Commune arrivent à l'école vers 07.00  du matin. Ils la quittent parfois à 18.30. Certains d'entre eux restent donc à l'école de nombreuses heures sans avoir de cours. Ces temps de récréation ou d'attente ne sont pas pris en charge par le Communauté française. Que peut faire/organiser, la Commune pour rendre ces temps « improductifs » utiles à la formation, l'éducation, de nos jeunes ?

Nuisances

13. 
Quelle est votre position sur le survol de -Doiceau par des avions venant de Zaventem à toutes heures du jour et de la nuit?  Vous semble-t-il normal que les derniers avions passent entre minuit trente et une heure du matin et les premiers avant 6 heures?  Vous semble-t-il normal qu'on ne puisse pas profiter de son jardin sans être dérangé toutes les 3 minutes par des avions volant si bas qu'on peut identifier la compagnie aérienne?  Que proposez-vous pour améliorer la situation?  Quels sont vos engagements pour améliorer notre quotidien?

14. 
Quelle est votre position concernant l’installation d’une antenne GSM entre et ?

D'autres articles sur cette thématique.

Ouvrir le débat


Commentaires

Réponses du FDF par chercheinfo le Mardi 02/10/2012 à 20:47

 Liste : FDF (Fédéralistes Démocrates Francophones

Réponse de : Candidats à Grez-Doiceau

Site internet : a.felot@brou.be

Urbanisme & Aménagement du territoire

Pourquoi ne favorise-t-on pas le mur mitoyen dans les nouveaux lotissements, afin de limiter la perte énergétique et le couloir souvent perdu entre deux bâtiments ? Regrouper au maximum les nouvelles constructions au lieu de les étendre sur de longues surfaces et perdre ainsi des grandes étendues de verdure ?

Grez-Doiceau, étant une commune à caractère semi-rural, n’est pas l’entité idéale pour densifier l’habitat. Les villes disposant d’un centre commercial et d’accès facile aux transports en commun s’y prêtent sûrement davantage. 

 

Pourquoi ne pas créer une cohérence architecturale pour la commune ?

Il faudrait ne pas détruire, comme c’est toléré actuellement, la cohérence existante plutôt que de créer du neuf à coups d’études et palabres coûteuses.

 

 

Pourquoi ne pas repenser l’idée que l’on a de la densification acceptable ?

« L’idée de la densification acceptable » n’est malheureusement qu’une idée dont l’interprétation est laissée à l’appréciation des autorités. Nous, FDF, sommes favorables à l’application rigoureuse et juste de normes de densification raisonnables et transparentes.   

Mobilité

Quel est votre position par rapport : au contournement nord de Wavre, au contournement de Grez-Doiceau, à la prolongation de la RN25 jusque Hamme-Mille? Comment vous positionnerez-vous par rapport aux demandes de la ville de Wavre et de la Région Wallonne ?

Sans voies de contournement, pas de mobilité raisonnable dans et autour de nos villages.

Nous supporterons, sans favoritisme, ni clientélisme, les solutions au meilleur rapport qualité/prix et dont l’impact environnemental et  le coût seront raisonnables.

 

Que pensez-vous de la mise à 30 km/h de nos villages ? (Voir le concept)

L’IBSR a démontré récemment que 93% des automobilistes belges ne respectent pas les zones 30km/h. Nous ne sommes pas favorables à leur extension (les chauffards ne modifieront pas leur comportement et le sentiment de sécurité des piétons se révélera faux à leurs dépens). Nous préférons l’amélioration de la signalisation (radars de dissuasion 30km/h allumés aux heures d’accès à l’école) et le contrôle renforcé du respect de la réglementation existante.

 

Dans de nombreux villages, comme Nethen, particulièrement dans les rues passantes, les voitures sont garées sur les trottoirs (ou les pistes cyclables), ce qui ne laisse pas de place aux usagers faibles. Que pensez-vous  faire pour corriger cela ?

Il s’agit d’un véritable danger et nous proposerons d’aménager :

- des aires de stationnement dans les lignes droites, par marquage sur la route ou à cheval sur une partie du trottoir, ce qui contribuerait à ralentir le trafic ;

- près des gares, des écoles et autres lieux de rassemblement, de véritables parkings.

D’autre part, dans l’exemple que vous illustrez à Nethen, nous ne comprenons pas pourquoi, après avertissement, les autorités n’appliqueraient pas la réglementation.  

 

Nous avons 3 gares sur la commune de Grez-Doiceau (plus une à proximité en Flandre). Quelles idées et projets avez-vous pour mieux les aménager et les rendre plus accessibles, notamment en mobilité douce?

L’accessibilité est évidemment la clef, en voiture comme en mobilité douce.

Notre concept préféré serait de choisir une des gares pour y implanter un vaste parking et y amener des chemins mixtes piétons-vélos, voire une navette bus aux heures de pointe.

 

Quelle sera l’attention que vous porterez à nos chemins et sentiers ?

L’attention doit être ciblée sur les voies les plus utiles afin d’être capables d’assurer aménagement et signalisation indispensables et un entretien régulier

Social

  1. Quel type d’habitat social accepteriez-vous sur la commune et à quel endroit ?

Nouveaux venus sur la scène politique, nous n’avons pas encore eu l’opportunité d’étudier la problématique de l’habitat social sur la commune. Par contre, une fois élus, nous ferons volontiers de ce problème, avec lequel la majorité actuelle se débat, une de nos priorités.

A même de lui porter un regard neuf, indépendant de toute prise de position préalable, nous ferons en sorte que la solution retenue soit objective, équitable et applicable rapidement.

 

 

Seniors

  1. Quelle sera finalement la solution que vous proposerez pour le home Renard ?

Il s’agit d’un problème complexe auquel plusieurs communes ont été associées, ce qui, a priori, pourrait sembler une bonne idée sur le plan des économies d’échelle, mais au détriment de la proximité et de la mixité des générations. Vous comprendrez donc que nous souhaitions prendre connaissance des études réalisées ici et ailleurs avant de nous prononcer « finalement ».

Seriez-vous prêts à accepter des divisions d’habitation (en négligeant les « règles » sur la densification) pour permettre la création de logements intergénérationnels sur le modèle proposé par lAgence Immobilière Sociale du Brabant Wallon (AISBW) ?

Pourquoi pas, pour autant que l’initiative vienne du propriétaire et ne lui soit imposée en aucune façon.

Jeunesse

Certains enfants de la Commune arrivent à l'école vers 07.00  du matin. Ils la quittent parfois à 18.30. Certains d'entre eux restent donc à l'école de nombreuses heures sans avoir de cours. Ces temps de récréation ou d'attente ne sont pas pris en charge par le Communauté française. Que peut faire/organiser, la Commune pour rendre ces temps « improductifs » utiles à la formation, l'éducation, de nos jeunes ?

Excellente idée qui permettrait de sensibiliser davantage de jeunes:

à l’art et à la culture (pièce conçue et jouée par les élèves, concert d’artistes locaux, programmes TV)

aux risques des addictions de toutes sortes (alcool, drogue, tabac, internet)

à la culture citoyenne, à l’art de vivre ensemble (fondement et fonctionnement des  institutions).

 

Nuisances

Quelle est votre position sur le survol de Grez-Doiceau par des avions venant de Zaventem à toutes heures du jour et de la nuit?  Vous semble-t-il normal que les derniers avions passent entre minuit trente et une heure du matin et les premiers avant 6 heures?  Vous semble-t-il normal qu'on ne puisse pas profiter de son jardin sans être dérangé toutes les 3 minutes par des avions volant si bas qu'on peut identifier la compagnie aérienne?  Que proposez-vous pour améliorer la situation?  Quels sont vos engagements pour améliorer notre quotidien?

Les FDF y ont toujours été particulièrement attentifs à Bruxelles et en périphérie (voir l’interpellation en juillet 2012 de Damien Thiéry Vice-Président FDF http://fdf.be/spip.php?article5051). Maintenant présents à Grez-Doiceau, nous ne manquerons pas de reprendre ce thème auprès des instances appropriées.

 

Quelle est votre position concernant l’installation d’une antenne GSM entre Nethen et Pécrot?

Les antennes GSM, présentes un peu partout, font l’objet de publications contradictoires entre lesquelles nous ne sommes pas compétents pour faire un choix. Toutefois, dans la mesure où cette antenne « manquante » pose, semble-t-il, un autre risque de santé publique pour les médecins généralistes intervenant dans cette région, il nous paraît urgent de trouver le lieu d’implantation le plus adéquat et de ne plus tergiverser. 


Les réponses de l'Alliance Communale par chercheinfo le Jeudi 11/10/2012 à 13:59

Urbanisme & Aménagement du territoire.

 

                1             Murs mitoyens et regroupement de nouvelles constructions.

                              

De plus en plus de nouvelles constructions s’érigent dans nos communes avec deux ou trois façades.

Le prix des terrains impose souvent ces choix et nouvelles habitudes. De fait, le regroupement des nouvelles constructions est une option envisagée par notre groupe politique. Toutefois, dans un souci de maintenir la ruralité de nos villages, nous nous opposerons à la construction de « buildings » ou autres  bâtiments imposants à plusieurs étages.

La verdure doit être maintenue dans les zones habitables.

 

 

                2             Cohérence architecturale pour la commune.

 

Une cohérence harmonieuse doit être un fil conducteur pour les nouvelles constructions dans nos communes brabançonnes. Chaque citoyen doit pouvoir, néanmoins personnaliser son habitation dans le respect de prescriptions tenant compte de l’environnement, des normes urbanistiques, des nouvelles technologies énergétiques etc.

 

 

                3             Densification acceptable.

 

                               Quels sont les paramètres acceptables par l’ensemble de la population ?

Les habitants actuels plaideront pour une limitation très stricte. Nos jeunes préfèreront certainement pouvoir construire un petit nid douillet sur un petit terrain agrémenté de verdure. Chacun défendra son avis mais tous les avis se défendent.

 

Mobilité.

 

                4             Les contournements

 

En prévision, une réflexion globale doit voir le jour sur les éléments suivants :

-          Depuis plus de trente ans, le nombre de véhicules empruntant les routes belges et européennes croît de plus en plus.

-          Le nombre de camions a explosé ces dix dernières années.

-          Toutes les mesures prises à ce jour telles que : le prix des carburants, les primes écologiques, le développement du R.E.R (en cours), conscientisation des habitants vers les transports en commun, ne ralentissent pas (malheureusement) la progression du nombre de véhicules sur nos routes. 

 

Cette situation est dommageable mais bien réelle, nier cette évidence et croire à l’abandon de la voiture se révèle un pari pas gagné d’avance.

 

Le contournement nord de Wavre fait partie du plan « Routes de l’emploi », projet mené par le Ministre cdH Di Antonio pour lequel une décision sera prise avant la fin de l’année. Si ce dossier devait s’inviter à la table du conseil communal de Grez-Doiceau, il devra être examiné minutieusement mais ne pourra en aucun cas devenir une source supplémentaire d’engorgement pour Gastuche et Grez-Doiceau.

La prolongation de la RN 25 vers Hamme-Mille est un dossier provisoirement abandonné. Lorsque dans le courant des années 70, il fut décidé de construire la RN 25, l’ensemble de la population a marqué son accord.

-          Les traversées de Gastuche, Wavre, Ottignies, Genappe et autres villages brabançons sont devenues plus  fluides.

-          Les commerces sont devenus plus accessibles.

 

Le contournement de Grez-Doiceau  n’est pas d’actualité. Il faut savoir que souhaité par certains acteurs et une partie importante de la population, il n’a été présenté que de façon informelle lors de l’élaboration du Plan Intercommunal de Mobilité. A l’occasion de la réalisation du Plan de Mobilité de Grez-Doiceau et du Plan de Circulation de Grez-centre que nous mettrons en œuvre, il pourrait revenir dans la discussion.

 

Ces différents points seront abordés et initiés dans les plus brefs délais.

 

Il faut impérativement trouver des solutions à moyen et long terme et endiguer le déferlement de véhicules de transit dans nos différents villages. Nous devons impérativement réduire ce trafic qui, malgré les ralentissements existants et les feux intelligents se poursuit.

 

                5             30 Km/h dans nos villages.

 

Nous plaidons pour le maintien de cette mesure aux abords des écoles et autres endroits critiques de notre commune. La vitesse maximale de 50 km/h dans les différentes zones habitées, est une garantie de sécurité minimaliste pour tous les usagers faibles.

Ici, aussi nous appelons tous les habitants à faire preuve d’un civisme responsable, sans pour autant, ne pas vouloir renforcer les contrôles de vitesse sur les axes les plus fréquentés.

 

                6             Parkings sur les trottoirs.

 

Le parking, non autorisé sur les trottoirs et piste cyclable doit être sanctionné. Les contrôles doivent aussi être renforcés

 

                7             Les gares

 

                               La commune recense sur son territoire, 4 gares (Gastuche, Archennes, Florival et Pécrot).

Les terrains proches des lignes ferroviaires appartenant à la SNCB, il y a lieu d’établir un dialogue avec ce propriétaire, pour, en partenariat, améliorer l’offre de parking, la sécurité et l’accessibilité aux différentes gares. Des alternatives diverses pour éviter l’engorgement des parkings pourraient être envisagés comme le covoiturage, le ramassage en des points précis des étudiants...

 

                8             Chemins et sentiers.

 

Vous aurez le loisir, à la lecture de notre programme et à la diffusion des dépliants de nos candidats, de découvrir notre souci de remettre en valeur ce patrimoine rural. L’état d’entretien et le balisage de ces différents lieux de promenades doivent  être intensifier.

 

Social. 

 

                9             Habitat social

 

Nous militons pour un habitat social s’intégrant parfaitement dans le bâti actuel et à son environnement.

Afin d’éviter une implantation anarchique des logements sociaux et a contrario de la politique actuelle de sous-traiter, nous désirons garder un droit de regard et un pouvoir de supervision sur toutes les constructions s’inscrivant dans ce type d’habitat public (social et ou modéré). Notre principale préoccupation s’articule autour du maintien de nos enfants dans notre belle région.

L’accessibilité au logement est un droit primordial, aux politiques de mettre en œuvre les moyens d’y parvenir correctement.

 

Seniors.

 

                10           Home Renard

 

Notre volonté est de créer, au niveau communal, des infrastructures beaucoup plus complètes pour l’accueil des séniors : Un home, une résidence services, un centre de jour etc.

Notre projet, à l’étude depuis plusieurs années, a muri et correspond parfaitement à l’attente de la population.

 

Nous voulons permettre à tous nos aînés de pouvoir rester aussi longtemps qu’ils le souhaitent chez eux avec à leur disposition tous les services nécessaires.

 

 

                11           Division d’habitations.

 

La création de logements intergénérationnels rencontre également notre assentiment. Des propositions de réalisation sont étudiées et pourront être mises en place rapidement.

 

Jeunesse.

 

                12           Temps passé à l’école par nos enfants.

 

Malheureusement, notre société impose à nos petites têtes blondes (ou brunes) de trop longues heures hors du foyer familial.

Ces temps « improductifs » pourraient être mis à profit pour initier les enfants à la pratique du sport, l’apprentissage des langues, l’éveil à la nature et à la culture etc.

Nous serons à l’écoute des propositions intéressantes et innovantes que nous dynamiserons.

 

Nuisances.

 

                13           Survol de Grez-Doiceau.

 

Nous continuerons notre combat pour la diminution des nuisances sonores provoquées par le trafic aérien.

Malheureusement ce type de transport explose depuis plusieurs décennies.

Notre tête de liste, Sybille de Coster-Bauchau, Députée à la Région wallonne, a, à de nombreuses reprises, interpellé les ministres compétents sur le sujet.

 

                14           Antenne GSM

 

L’installation d’une antenne GSM destinée à offrir aux habitants de Pécrot et Néthen une couverture normale pour l’utilisation du réseau de téléphonie mobile et autres communications téléphoniques est obligatoire et impérative pour certains habitants dans le respect du principe de précaution.

La catastrophe de Pécrot encore bien présente dans nos cœurs aurait probablement pu être évitée si les communications téléphoniques avaient été performantes.  Les services d’urgence et les médecins demandent depuis plusieurs années qu’un réseau GSM performant soit mis en place à Nethen et Pécrot.

La commune devra faire le nécessaire auprès des opérateurs téléphoniques et déterminer une zone pour l’implantation de cette antenne. La localisation de la dite antenne devra se fondre dans le milieu naturel sans nuire à la beauté des paysages et dans le respect des distances avec les habitations et du principe de précaution.













Les réponses d'ECOLO par chercheinfo le Vendredi 12/10/2012 à 08:47

ELECTIONS COMMUNALES 2012

Liste : ECOLO Grez-Doiceau
Réponse de : la locale

URBANISME & AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE
 
1. Pourquoi ne favorise-t-on pas le mur mitoyen dans les nouveaux lotissements, afin
de limiter la perte énergétique et le couloir souvent perdu entre deux bâtiments ?
Regrouper au maximum les nouvelles constructions au lieu de les étendre sur de
longues surfaces et perdre ainsi des grandes étendues de verdure ?
Ecolo a favorisé les constructions mitoyennes durant cette législature, dans les projets de
lotissement comme dans les projets plus petits. Force est de constater que le mitoyen doit
encore ‘entrer dans les moeurs’, car la maison 4 façades typique a toujours la cote.
Pourtant, Ecolo est d’avis que nous sommes arrivés à un stade où certaines conceptions
classiques de l’urbanisme et de l’aménagement du territoire doivent être revues. Il est certain
qu’à l’heure actuelle un changement dans la manière d’aménager une zone constructible est
nécessaire. Ecolo propose d’intégrer notamment des clauses environnementales précises
dans les cahiers des charges urbanistiques des permis de lotir et autres permis ou
règlements d’urbanisme. Concernant les constructions groupées, certaines zones pourraient
en accueillir sans pour autant affecter le caractère rural des villages ni nuire à la qualité de
vie dans nos villages.
Le schéma de structure communal a initié de premières options d’aménagement, par
exemple en identifiant des zones propres à la densification près des centres de village, et
d’autres à ne pas densifier dans les zones les plus rurales, mais il faut aller plus loin et
intégrer de nouvelles notions d’urbanisme et d’aménagements.

2. Pourquoi ne pas créer une cohérence architecturale pour la commune ?
Il faut d’abord définir ce que l’on entend par cohérence architecturale. Il est évident
qu’actuellement la commune a vu de nouvelles constructions qui dénaturent les paysages
architecturaux. Notamment, les constructions du Centry.
Cependant, durant la législature précédente, nous avons tenté d’installer une cohérence. La
mise en oeuvre du Schéma de structure communal nous y a aidé, de même que l’application
du RGBSR à Bossut et à Gottechain. Cela dit, nous avons constaté que la cohérence
s’installe également par une certaine diversité architecturale. Il est ainsi utile dans certains
cas de réfléchir par quartier, en assurant la cohérence d’une rue, laquelle doit s’inscrire dans
le village, lequel s’inscrit dans notre commune. Ainsi, un parti architectural plus contemporain
peut être possible à Grez-Doiceau, s’il est proposé dans un quartier qui s’y prête.
Les plans communaux d’aménagement sont des outils utiles pour cadrer le développement
de certaines zones. Mais l’expérience du PCA du Centry nous a montré que ces PCA
doivent être élaborés avec grande précaution si l’on veut éviter des débordements lors des
demandes de permis. Nous veillerons à ce que les PCA en cours (Gottechain, Biez) et ceux
à venir soient élaborés avec pour option principale la conservation du caractère rural et
villageois de nos villages.

3. Pourquoi ne pas repenser l’idée que l’on a de la densification acceptable ?
En effet. Les termes « densification » et « densité » font souvent peur. Pourtant, la
densification, qui permet d’augmenter l’offre en logements, est une solution au problème de
pénurie de logements et à la pénurie de zones constructibles.
La densification ne se réduit pas à la construction de séries de nouvelles habitations. Elle
peut aussi se concrétiser par une modification du type de logement : habitats groupés,
divisions de logements existants (maisons, fermes…), logement intergénérationnel… Elle
doit être assortie d’aménagements connexes tels que l’augmentation de l’offre en
commerces de proximité et la réalisation d’aménagements liés aux modes de déplacement
doux et sécurisés, car elle est souvent liée à une crainte de problèmes de mobilité.
Pour le volet « Urbanisme » de notre programme : http://www.grezdoiceauecolo.be/spip.php?article424

MOBILITÉ

4. Quel est votre position par rapport : au contournement nord de Wavre, au
contournement de Grez-Doiceau, à la prolongation de la RN25 jusque Hamme-Mille?
Comment vous positionnerez-vous par rapport aux demandes de la ville de Wavre et
de la Région Wallonne ?
Nous y sommes fermement opposés.
Voir notre position sur notre site : http://www.grezdoiceau-ecolo.be/spip.php?article412.

5. Que pensez-vous de la mise à 30 km/h de nos villages ? (Voir le concept)
En concertation avec les habitants, nous sommes favorable à la mise en zones 30 aux
abords des écoles, autour des églises, des bâtiments publics dans les centres, des coeurs de
village. Pour plus de sécurité pour nos enfants, parents avec poussette, seniors, personnes
à mobilité réduite, cyclistes, rollers, piétons. Pour moins de nuisances sonores, pour une
meilleure qualité de l’air et enfin pour plus de convivialité dans nos villages.
Des aménagements de voiries, en concertation avec les habitants, seront indispensables
pour être en adéquation avec cette vitesse plus conviviale pour tous les usagers de la voirie.
L’IBSR a récemment démontré que : « les zones 30 sans aménagement sont un exemple de
morphologie routière qui n’est pas en adéquation avec la limitation de vitesse. Or, on sait
que cette adéquation est un déterminant important du respect de la limitation. On observe
aussi que la vitesse moyenne en zone 30 diminue graduellement depuis 2007. Le fait que la
vitesse moyenne en zone 30 soit maintenant significativement plus basse que sur les routes
à 50 km/h qui présentent pourtant une morphologie similaire, indique que ces zones 30 ont
quand même un effet sur les vitesses pratiquées. » (IBSR Mesure nationale de
comportement en matière de vitesse - 2010).

6. Dans de nombreux villages, comme Nethen, particulièrement dans les rues
passantes, les voitures sont garées sur les trottoirs (ou les pistes cyclables), ce qui
ne laisse pas de place aux usagers faibles. Que pensez-vous faire pour corriger
cela ?
Engager et donner plus de moyens aux agents de quartiers afin de rétablir une concertation
avec les habitants, les passants. Il convient aussi d’adapter l’offre en parking et inciter à
l’utilisation d’autres modes de déplacement.
Evaluer les aménagements réalisés (dévoiement, porte) pour sécuriser le parking sur la
voirie et les pérenniser si l’évaluation est positive.

7. Nous avons 3 gares sur la commune de Grez-Doiceau (plus une à proximité en
Flandre). Quelles idées et projets avez-vous pour mieux les aménager et les rendre
plus accessibles, notamment en mobilité douce?
D’une part, pouvoir s’y rendre en sécurité :
• en poursuivant les aménagements de zones cyclables et de zones de liaisons lentes
qui permettent de relier en sécurité les villages vers les gares ;
• en maintenant et développant le service Proxibus (passage par les gares,
synchronisation des horaires) ;
• et en veillant à de bonnes correspondances entre le train et les lignes TEC et De Lijn.
D’autre part, pouvoir y laisser son vélo en sécurité. La réalisation de la fiche projet du PCDR
« AMENAGER DES POLES INTERMODAUX AUX ABORDS DES GARES ET PRINCIPAUX
ARRETS DE BUS » (MT 11) est primordiale.

8. Quelle sera l’attention que vous porterez à nos chemins et sentiers ?
Nous voulons une protection efficace, un meilleur entretien et une valorisation de nos
chemins et sentiers.
Nous veillerons à la réalisation rapide de la fiche CT-02 du PCDR : réalisation d’un contrat
chemins et sentiers ainsi qu’à la réalisation des liaisons inter-villages prévus au PCDR (cfr.
fiches CT3, MT1).
Pour le volet « Mobilité » de notre programme : http://www.grezdoiceauecolo.be/spip.php?article422

SOCIAL

9. Quel type d’habitat social accepteriez-vous sur la commune et à quel endroit ?
Le patrimoine public de l’entité se compose aujourd’hui de 24 logements sociaux, toutes
catégories confondues. Ces habitations publiques représentent une proportion inférieure à
1% de l’ensemble des logements de la commune, ce qui est largement en dessous de la
norme de 10% définie par le Gouvernement Wallon.
Parallèlement à cette carence, le prix de l’immobilier à Grez-Doiceau continue à flamber, à
une allure bien supérieure au rythme d’augmentation des revenus des habitants. Le prix
moyen pour l’achat d’une habitation est aujourd’hui 50% plus élevé à Grez-Doiceau
qu’ailleurs en Wallonie.
Le manque de possibilités offertes par le secteur public, couplée à cette inflation du prix du
logement, force un nombre grandissant d’entre nous au départ, en particulier les jeunes et
les ménages ne disposant que d’un seul revenu.
D’une manière générale, notre politique du logement s’inscrira dans une approche du
développement durable, par le choix des matériaux, les dispositifs énergétiques, la gestion
de l’eau, etc.
Un de nos projets phare concernant le logement est de créer une Régie Foncière et
Immobilière communale qui aurait pour mission la création ou l'acquisition, la restauration et
la mise à disposition de logements de qualité aux citoyens à revenus modestes.
Au-delà de la mise à disposition de logements, ses missions pourront être étendues à
l’acquisition de terrains, chose qui s’avèrera peut-être indispensable pour localiser les
logements publics dans les zones propres à la densification et proches des services.
Pour le volet « Logement » de notre programme : http://www.grezdoiceauecolo.
be/spip.php?article423

SENIORS

10. Quelle sera finalement la solution que vous proposerez pour le home Renard ?
Lancer dans les plus brefs délais le dossier de la construction d'un nouveau Home public, à
taille humaine, sur un terrain proche du centre de Grez et de ses commodités,
éventuellement en partenariat avec les communes de la zone Ardennes brabançonnes, en
laissant ouvertes des possibilités d'adjonction d'une résidence service ou de toute autre
structure. Il sera indispensable de conserver le caractère convivial de la maison de repos. Ne
pas créer une structure mastodonte qui viendrait dénaturer ce lieu.
De manière plus générale, nous voulons travailler à permettre aux aînés de rester le plus
longtemps possible à domicile, en travaillant sur
• l'adaptation de l'offre de logements ;
• les services de proximité
Nous voulons créer un Conseil consultatif des aînés. Conseil qui permettra de donner la
parole aux aînés et de les faire participer à l’évolution de la politique des aînés à Grez-
Doiceau.
Pour le volet « Aînés » de notre programme : http://www.grezdoiceauecolo.
be/spip.php?article433

11. Seriez-vous prêts à accepter des divisions d’habitation (en négligeant les « règles »
sur la densification) pour permettre la création de logements intergénérationnels sur
le modèle proposé par l’Agence Immobilière Sociale du Brabant
Wallon (AISBW) ?
Oui. Nous sommes favorables aux initiatives d’habitats groupés ou intergénérationnels, ainsi
qu’à la divisions d’habitations afin d'assurer :
- l'accès au logement à tous ;
- une mixité sociale ;
- et une gestion parcimonieuse du sol et du bâti.
JEUNESSE

12. Certains enfants de la Commune arrivent à l'école vers 07.00 du matin. Ils la quittent
parfois à 18.30. Certains d'entre eux restent donc à l'école de nombreuses heures
sans avoir de cours. Ces temps de récréation ou d'attente ne sont pas pris en charge
par le Communauté française. Que peut faire/organiser, la Commune pour rendre
ces temps « improductifs » utiles à la formation, l'éducation, de nos jeunes ?
Pour une partie de ces temps libre, nous proposons d’ouvrir l'école des devoirs à tous les
élèves et d’en créer de nouvelles là où elles manquent; de les soutenir, notamment via la
formation des personnes amenées à y encadrer les élèves.
Nous pensons aussi qu’une partie de ces moments doit rester libre. Ils ne sont pas «
improductifs », mais bien temps de jeux et/ou de flânerie propices à la sociabilisation et la
détente, à la créativité et à l’épanouissement.
NUISANCES

13. Quelle est votre position sur le survol de Grez-Doiceau par des avions venant de
Zaventem à toutes heures du jour et de la nuit? Vous semble-t-il normal que les
derniers avions passent entre minuit trente et une heure du matin et les premiers
avant 6 heures? Vous semble-t-il normal qu'on ne puisse pas profiter de son jardin
sans être dérangé toutes les 3 minutes par des avions volant si bas qu'on peut
identifier la compagnie aérienne? Que proposez-vous pour améliorer la situation?
Quels sont vos engagements pour améliorer notre quotidien?
Nous partageons et soutenons activement les propositions de TBBW.

14. Quelle est votre position concernant l’installation d’une antenne GSM entre Nethen et
Pécrot?
Nous proposons, depuis le début du dossier, une antenne pour tous (regroupant les réseaux
GSM, Astrid, SNCB) sur un terrain public. Ce qui se fait ailleurs doit pouvoir se faire à Grez-
Doiceau.


Les réponses de l'Union Rurale par chercheinfo le Vendredi 12/10/2012 à 12:16

 Urbanisme

1.    La mitoyenneté. Résultant de murs ou de haies, crée des problèmes. En tant que Bourgmestre de Bossut-Gottechain, j’avais rêvé d’un lotissement sans clôtures apparentes : de tels terrains n’ont pas trouvé amateur et la commune propriétaire a dû renoncer à ce genre de lotissement.

2.      Il faut une cohérence architecturale dans la commune. Le règlement général sur les bâtisses en site rural s’impose à Bossut-Gottechain, mais l’autorité autorise des dérogations. Il faudrait étendre ce règlement aux autres villages.

3.      Trop densifier l’habitat est risqué : nos maisons de village étaient jadis agrémentées d’un verger, d’un joli pré, d’un jardin. Il ne faut pas détruire ce type d’habitat rural.

 
Mobilité

 
4.      L’Union Rurale est carrément opposée au contournement nord de Wavre, qui handicaperait Gastuche : même opposition au contournement de Grez, ainsi qu’à la prolongation de la RN25, qui détruirait un beau site de la Vallée de la Néthen, alors que la Région Flamande bloque la RN25 dans la traversée de la forêt de Meerdael.

5.      Le 30 km à l’heure près des écoles : c’est très bien. Il ne faut pas étendre cette limitation.

6.      Le parking sur les trottoirs et les pistes cyclables est une incivilité qu’il faut sanctionner. L’autorité doit prendre ses responsabilités.

7.      Quant aux accès aux gares, il fallait prévoir l’aménagement d’aires de parking pour les voitures et d’abris pour les vélos. Rien n’a été prévu : dommage ! L’autorité doit surveiller la vente d’immeubles proches des gares pour remédier à cemanque d’espace près des gares.

8.      L’Union Rurale porte plus qu’une attention, mais bien un regard de contrôle sur les chemins et sentiers vicinaux. Le groupe a ainsi mis à l’ordre du jour du conseil communal du 21 juin2011,la protection du chemin de Guertechin. L’autorité Communale n’avait pas le même souci, ni sur le plan judiciaire, ni dans le domaine de l’entretien constant de ces chemins et sentiers.

 
Social

 
9.      L’Union Rurale veut promouvoir un habitat social harmonieux et s’intégrant dans le bâti environnant ? Sous prétexte d’économies, il ne faut pas construire n’importe quoi et n’importe où. La localisation doit se faire près du centre, si c’est possible ou dans la ceinture extérieure de nos villages.

 
Seniors

 
10. Pour le Home Renard, nous estimons qu’il faut demander l’avis des citoyens. Malgré son peu d’ancienneté, le Home Renard doit être reconstruit dans un endroit plus adéquat, non loin du centre commercial et vivant de Grez, si cela est conforme aux souhaits des gens.

11. La création de logements intergénérationnels répond aux soucis sociaux de l’Union Rurale. 
Jeunesse

 
12. La commune aidée par le personnel enseignant peut évidemment prendre des mesures pour meubler les heures creuses des élèves. L’imagination et les subsides peuvent résoudre ce problème.
 
13. Les membres de l’Union Rurale ne sont pas particulièrement perturbés par le survol d’avions venant de Zaventem. La première réaction en cas d’excès de survols serait une large réaction des habitants,  et la deuxième réaction serait une demande pressante des autorités communales auprès du Ministre compétant, auprès des Parlementaires locaux.

 
14. Saisis d’une demande de l’Association des Médecins, les membres de l’Union Rurale ont marqué leur volonté de tout faire pour rendre le réseau GSM accessible et utilisable par tous les citoyens de Grez-Doiceau, en ce compris Néthen, Pécrot et Florival.
Certains projets d’antennes ont échoués à Néthen, à Archennes : nous avons appris qu’un projet SNCB pourrait aboutir, mais les renseignements de l’autorité Communale nous manquent à cet égard.
C’est évidemment à l’autorité communale qu’il appartient de prendre ou d’appuyer les initiatives en ce domaine. Si notre groupe fait partie du collège, nous ne manquerons pas de prendre nos responsabilités à cet égard.

                                                                                              

 

 



Conception et réalisation

Le site a été réalisé à la demande de citoyens par l'ASBL Epures dans le cadre de ses missions d'information et d'aide. L'ASBL n'est pas responsable des opinions formulées. L'ASBL assure également la coordination pratique de la plateforme.