S'identifier - S'inscrire - Contact

Météo locale


Les brèves

  • 30 km/h, est-ce impossible?
    J'entends souvent des gens se plaindre qu'il est impossible de rouler à trente kilomètres par heure sur une certaine distance. C'est assez facile pourtant. Il suffit de ne pas appuyer sur l'accélérateur quand l'aiguille du compteur dépasse le trente.

Les thèmes abordés sur ce site

Choisissez un mot, cliquez dessus et vous aurez ainsi la liste de tous les articles liés à ce mot clé. Cliquez éventuellement sur la croix devant un thème pour déplier le menu.


Recherche


Archive : tous les articles

Nethen: Des logements sociaux hors de l'ordinaire

La réponse à l'enquête publique de l'ASBL Trop de Bruit en Brabant wallon

• Actualités • Mercredi 30/11/2011 • 0 commentaires • Version imprimable

Mots-clés : , ,

Notons l’originalité peu commune de ce projet d’habitations sociales. L’option de travailler à flanc de coteau et de s’intégrer dans les bois évitera de se retrouver à front de rue de Hamme-Mille avec une « masse bâtie ». Les riverains en vis-à-vis sur cette même rue conserveront une vue vers un environnement boisé[1]. Ceux installés sur l’autre versant de la vallée ne devraient pas connaître de réels désagréments. Les habitants de ces nouvelles maisons bénéficieront d’une qualité de vie qu’ils n’auraient pas eue si l’implantation avait été faite sur la rue de Hamme-Mille.


Concerne: DEMANDE DE PERMIS D’ AYANT TRAIT A UN TERRAIN SIS à l’angle de la Tienne Vincent et de la rue de Hamme Mille à 1390 -DOICEAU CADASTRE SOUS 5 ème division, section C, parcelle 188 E 2 LE PROJET CONSISTE EN : La construction de 10 logements sociaux ET PRESENTE LES CARACTERISTIQUES SUIVANTES : le projet présente une profondeur de plus de 15 mètres par rapport au front de bâtisse et un dépassement de plus de 4 mètres par rapport aux bâtiments situés sur les parcelles contiguës (Art.330, 2°)
Madame, Monsieur,

En guise de préambule, nous souhaiterions souligner l’originalité peu commune de ce projet d’habitations sociales. L’option de travailler à flanc de coteau et de s’intégrer dans les bois évitera de se retrouver à front de rue de Hamme-Mille avec une « masse bâtie ». Les riverains en vis-à-vis sur cette même rue conserveront une vue vers un environnement boisé[1]. Ceux installés sur l’autre versant de la vallée ne devraient pas connaître de réels désagréments. Les habitants de ces nouvelles maisons bénéficieront d’une qualité de vie qu’ils n’auraient pas eue si l’implantation avait été faite sur la rue de Hamme-Mille.

[Complément à notre lettre du 5 juillet 2011, remise lors de la première ]

D’aucuns semblent s’inquiéter de la stabilité de l’ouvrage. Il va sans dire que les précautions nécessaires doivent être prises pour assurer la stabilité de l’ensemble, y compris celle des habitations riveraines (voir également le point 2.

 Au point 1.1 Accès automobiles.

Des adaptations sont prévues pour permettre aux véhicules de secours d'accéder aux habitations. Ces aménagements empièteront certes sur la zone Natura 2000, mais essentiellement sur l'accotement. Il faudrait peut-être profiter de ces aménagements pour résoudre le problème de l'accessibilité sauvage à cette zone.

 

Nous voudrions cependant faire quelques remarques

1          Remarques sur les voies d’accès

1.1           Accès automobiles

L’emprise limitée des voies carrossables et le report de l’essentiel des parkings à l’extérieur nous semblent des éléments positifs. Il faudra néanmoins que la conformation de la voirie d’accès ne favorise pas le parking sauvage. (Nous pouvons espérer que la voirie et les parkings se feront en revêtement perméable.)

1.2           Accès cyclo-pédestres (voir schéma ci-dessous)

Par le bas (rue de Hamme-Mille), un accès piéton est prévu sous forme d’une rampe, aboutissant à un palier duquel partent quelques volées d’escaliers. Sous cette forme, le cheminement est réservé à des piétons, sans poussette ou landau, et en bonne condition physique. La création d’un accès cyclo-pédestre, avec la pente la plus minimale possible.

Par le haut (Tienne Vincent), il faudrait prévoir un accès entre les places de parking supérieures et les habitations.

L’ensemble du dispositif permet d’accéder

·         aux habitations avec poussettes, vélos,… sans être confronté à des volées d’escalier ou à la pente forte du Tienne Vincent,

·         au sommet du Tienne[2] par un itinéraire plus approprié aux modes de déplacement doux.

2          Remarques sur les abords

Pour éviter par le ravinement des pentes (particulièrement par le passage de VTT), celles-ci pourraient être plantées et aménagées de telle sorte à permettre le jeu, le repos et la découverte[3] en toute sécurité. 

3          Remarques sur l’utilisation du site

Les réflexions amenées aux points 1.2 et 3 vont dans le sens d’une meilleure appropriation du site tant par les habitants que par les riverains actuels. Une communication en ce sens doit être prévue.

4          Remarques sur les bâtiments

Ces différents points rencontrent autant un objectif social qu’environnemental.

4.1           Extérieur

4.1.1      Toits

La conformation des toits ne semble par permettre le placement de panneaux solaires pour la production d’eau chaude.

4.1.2      Eaux

Les bâtiments ne semblent pas disposer de citernes d’eau de pluie. Certes, la pente pourrait représenter une difficulté technique, mais leur présence est indispensable tant pour assurer un effet tampon que pour permettre des économies de facture d’eau.

4.2           Intérieur

Il semble qu’en termes d’isolation, le bâtiment respecte les normes de base de la Région wallonne. Il serait souhaitable d’être plus ambitieux.

Avec nos meilleures salutations. 

 

Trop de Bruit en Brabant wallon ASBL



[1] Sans pouvoir déterminer si le nombre d’arbres à abattre correspond à la réalité du terrain, il semble néanmoins que le parti est pris de se limiter au minimum.

[2] Et accéder ainsi à la bruyère de et à la forêt de Meerdael.

[3] Nichoirs, plantation indigène, ronciers, panneaux didactiques, etc… Un ensemble de mesures établies avec l’écoconseillère et le PCDN.

Adresse : Rue de Hamme-Mille 120, 1390 Grez-Doiceau, Belgique

D'autres articles sur cette thématique.

Ouvrir le débat


Conception et réalisation

Le site a été réalisé à la demande de citoyens par l'ASBL Epures dans le cadre de ses missions d'information et d'aide. L'ASBL n'est pas responsable des opinions formulées. L'ASBL assure également la coordination pratique de la plateforme.