S'identifier - S'inscrire - Contact

De janvier à juin 2018, dans chacune des 27 communes du Brabant wallon, une semaine complète sera consacrée à des débats, des rencontres, des moments festifs, artistiques et culturels, sur le thème du « ré-enchantement » de la démocratie et des nouvelles formes de

Pour en savoir plus...

 

Pour quoi?  
Surtout et avant tout, pour des problèmes liés à l'environnement, la  , l'. la 
Pour qui? 
A destination de tous les citoyens de -Doiceau.
Par qui? 
Par tous ceux qui désirent travailler dans l'esprit de cette plateforme ou de ce site.
Pour nous contacter

Pour suivre le site

Consultez notre message de bienvenue

Météo locale




Les thèmes abordés sur ce site

Choisissez un mot, cliquez dessus et vous aurez ainsi la liste de tous les articles liés à ce mot clé. Cliquez éventuellement sur la croix devant un thème pour déplier le menu.


Recherche


Archive : tous les articles

Dossier du Préventorium: pour vous aider à rédiger vos lettres.

• Actualités • Dimanche 01/11/2009 • 0 commentaires • Version imprimable

Mots-clés : ,

REPONSES A l’ CONCERNANT LA DEMANDE DE CERTIFICAT D’ N°2 INTRODUITE PAR MOURY PROMOTION

Voici des arguments qui peuvent vous aider à écrire une lettre d’opposition au projet Immobilier du Préventorium, sur la colline de  la Butte de Biez.

Source .

  1. Création d’un pôle dense de population à 2 Km du centre de Biez : ce projet est en contradiction flagrante avec le Plan Communal de Développement Rural de Grez-Doiceau qui privilégie la densification du centre de Grez-Doiceau
  2. Absence de politique d’intégration sociale : la zone 3 (immeubles à appartements) sera un ghetto dans le village ; on peut en dire autant de la zone 1 (maisons) ; quant à la Résidence Service, c’est un habitat en vase clos.
  3. La demande de dérogation au Plan de Secteur pour la Zone 3 (habitations privées en zone d’équipements communautaires) n’a aucune raison d’être. De plus, si on accorde une dérogation pour la Zone 3, il y a encore de la place pour de nouveaux immeubles et on ne pourra plus les refuser. La largeur de la voirie projetée dans la zone 3 laisse présager un développement de l’habitat.
  4. Contraste brutal avec le gabarit des habitations rurales : trois immeubles de 13,2 m de hauteur X  930 m2, deux immeubles de 11,7 m de hauteur X 1820m2.
  5. Non respect d’une zone de « haute valeur paysagère » reconnue dans le PCDN (Plan Communal de Développement de la Nature) : la zone 1, comprenant 15 maisons, est prévue dans une prairie qui jouxte un datant de 1998 et qui prévoit, entre autres le maintien du caractère rural de la rue du Beau Site et la préservation de la valeur paysagère du site. Cette prairie est en grande partie  reprise au Schéma de structure communal comme « zone à ouverture paysagère », ce qui suppose qu’on cherche à y préserver verger et prairie.
  6. Lotissement en dépit du bon sens : la zone 1, comprenant 15 maisons unifamiliales, est prévue dans une zone humide et orientée plein Nord. L’accès à cette zone tombe à un des endroits les plus étroits de la rue du Beau Site et la nouvelle voirie projetée est plus large que celle dans laquelle elle débouche…
  7. Installation d’une concentration de population dans une zone au réseau routier fragile : L’avenue des Sapins et la rue du Beau Site sont des voiries légères prévues pour un habitat résidentiel limité ; la rue du Beau Site surtout, qui donne tout son pittoresque à la Butte de Biez, ne peut accepter aucune charge de trafic supplémentaire.
  8. Augmentation du trafic routier dans le village de Grez-Doiceau, déjà saturé. Cela n’a aucun sens de mettre partout des zones « excepté circulation locale » si on accepte d’augmenter par ailleurs le nombre de véhicules de façon brutale.
  9. Chantier titanesque, de plusieurs années, avec encombrement de poids lourds et nuisances diverses de longue durée pour les riverains, ceux-ci s’étendant au village de Grez-Doiceau (passage).
  10. Enquête d’incidence faite avec légèreté :
    1. Sous-évaluation de la population résidente et « oubli » de la population travaillant sur le site (personnel de nettoyage, soins de santé à la résidence, restauration à la résidence, etc.), soit sans doute plutôt 300 personnes que 212.
    2. Dans la question du trafic : non prise en compte des livraisons (restauration et services divers) des visites, …
  11. Notre opposition est forte et partagée : nous étions environ 100 personnes à la réunion organisée par Les Amis de la Butte le 27 octobre, qui étaient toutes là pour exprimer leur crainte et leur ressentiment par rapport au projet.
  12. Le projet immobilier est uniquement porté par une opportunité de bénéfice financier pour une société privée, dont tous les habitants de Biez, Hèze, Grez Doiceau et même Longueville vont souffrir ! Nous demandons la mise en route d’un pour cette zone, qui permettrait à la Commune et à ses habitants de prendre l’initiative et de décider ensemble quelle urbanisation ils souhaitent pour leur territoire.

Ajoutez votre perception personnelle du projet, même subjective.
Personnalisez votre avis : pourquoi êtes-vous contre ce projet, personnellement et si possible concrètement.

Votre lettre doit parvenir (par poste ou en mains propres) avant le samedi 7 novembre à midi :

Adresse du destinataire :
A l’attention du Collège des Bourgmestre et Echevins
Administration Communale
Services de l’
 1390 GREZ-DOICEAU

Vous devez signer et indiquer vos noms et adresse complets pour que la lettre soit valable.

Le dossier sera transmis par l’Administration communale au fonctionnaire délégué de la Région wallonne : toutes les lettres sont prises en compte et peuvent jouer un rôle déterminant !

Toute l’info concernant ce projet immobilier et la lutte des habitants des villages de Biez et Hèze sur : www.citoyen-grez-doiceau.be

D'autres articles sur cette thématique.

Ouvrir le débat


Conception et réalisation

Le site a été réalisé à la demande de citoyens par l'ASBL Epures dans le cadre de ses missions d'information et d'aide. L'ASBL n'est pas responsable des opinions formulées. L'ASBL assure également la coordination pratique de la plateforme.