S'identifier - S'inscrire - Contact

Agissez



Météo locale




Les brèves

  • 30 km/h, est-ce impossible?
    J'entends souvent des gens se plaindre qu'il est impossible de rouler à trente kilomètres par heure sur une certaine distance. C'est assez facile pourtant. Il suffit de ne pas appuyer sur l'accélérateur quand l'aiguille du compteur dépasse le trente.

Les thèmes abordés sur ce site

Choisissez un mot, cliquez dessus et vous aurez ainsi la liste de tous les articles liés à ce mot clé. Cliquez éventuellement sur la croix devant un thème pour déplier le menu.


Recherche


Archive : tous les articles

Aménagement du territoire: « Rattraper les erreurs du passé »

• Actualités • Mercredi 16/07/2014 • 0 commentaires • Version imprimable

Mots-clés :

Le billet de… Christian Radelet, responsable régional de l' en BW
Source : espace-vie l juillet-août 2014 l n° 243
Quand on examine le plan de secteur de 1979, on ne peut que s’étonner des choix du législateur. Avait-il vraiment mesuré les conséquences de ces choix à long terme pour -Doiceau ? Ce qui est sûr, c’est que 40 ans plus tard, à l’heure du recentrage et de la densification, c’est à la commune qu’il appartient de corriger le tir et d’adapter l’outil.
Curieusement, la zone d’habitat du centre de n’est pas plus étendue que celle du village de , dont il aurait fallu mieux préserver le paysage et le relief pentu, ou celle de qui est complètement ex- centrée.
La zone de parc résidentiel du Bercuit couvre elle aussi une superficie supérieure à celle de . Le hameau de Morsaint, qui comporte quand même une trentaine de constructions, a été bizarrement inscrit entièrement en zone agricole. Les ZACC elles-mêmes semblent avoir été localisées sans réflexion prospective. , et ont été servies en premier. n’a hérité que d’une petite zone de 2 hectares, insuffisante pour subvenir aux besoins d’une nouvelle population.
De ces constats sont parties les réflexions qui ont conduit au schéma de structure et à la mise en œuvre de plusieurs Plans communaux d’aménagement destinés à repréciser l’usage du territoire. Un PCA pour protéger la butte de de l’appétit des promoteurs. Un PCA du Centry pour valoriser au mieux un des derniers grands terrains à bâtir situé près du centre. Un PCA pour préserver le caractère rural de . Un PCAR pour déclasser et transférer les 10 ha de zone bleue du Bouly au profit du centre de . Une démarche de précurseurs qui s’enlise malheureusement dans la lourdeur des procédures.
Une maïeur bien seule
 
Mais le schéma de structure n’a pas réponse à tout et ne constitue vis-à-vis des problèmes quotidiens vécus par la commune qu’un catalogue de vœux pieux. Et l’inquiétude est grande quand on sait qu’au premier janvier prochain, la seule existence d’un schéma de structure permettra aux communes d’accéder à la décentralisation. Sans RCU, sans les conseils du Fonctionnaire délégué, la Bourgmestre locale risque de se sentir très seule. La matière l’intéresse et elle s’y implique volontiers. Encore faut-il que le Parlement lui en laisse le temps.

Le défi de la
-Doiceau n’est pas opposée à une certaine densification. La proximité de Wavre et l’achèvement de la RN25 rendent cette commune de plus en plus attractive. Et est en première ligne, tant pour la fonction économique que résidentielle. Quelle incidence le contournement nord de Wavre aura-t-il sur ce développement ? Il est trop tôt pour le dire mais les Gréziens sont légitimement inquiets. Il ne faudrait pas que le trafic de transit qui traverse la place Ernest Dubois augmente encore. Cette jolie place, classée, mérite mieux que cela.
Il reste de nombreux défis à relever et celui de la n’est pas le moindre, malgré la présence de trois haltes SNCB sur le territoire, qui n’apporteront jamais qu’une réponse partielle au problème. Et il reste aussi ces projets qui ont du mal à sortir des car- tons : les logements publics, l’égouttage du Val d’Or, la zone d’immersion temporaire…
 
> Christian Radelet, Fonctionnaire délégué

D'autres articles sur cette thématique.

Ouvrir le débat


Conception et réalisation

Le site a été réalisé à la demande de citoyens par l'ASBL Epures dans le cadre de ses missions d'information et d'aide. L'ASBL n'est pas responsable des opinions formulées. L'ASBL assure également la coordination pratique de la plateforme.