S'identifier - S'inscrire - Contact

Météo locale


Les brèves

  • 30 km/h, est-ce impossible?
    J'entends souvent des gens se plaindre qu'il est impossible de rouler à trente kilomètres par heure sur une certaine distance. C'est assez facile pourtant. Il suffit de ne pas appuyer sur l'accélérateur quand l'aiguille du compteur dépasse le trente.

Les thèmes abordés sur ce site

Choisissez un mot, cliquez dessus et vous aurez ainsi la liste de tous les articles liés à ce mot clé. Cliquez éventuellement sur la croix devant un thème pour déplier le menu.


Recherche


Archive : tous les articles

Quel avenir pour les aînés !

• Calendrier • Vendredi 08/06/2012 • 0 commentaires • Version imprimable

Mots-clés :

Conférence débat le 8 juin 2012 à 20h.

La vieillesse se vit plus facilement si elle est bien préparée. Dès aujourd’hui, nous devons réfléchir et agir. Les aînés de demain... c’est nous.
Vu l’ampleur que va prendre le vieillissement de la population, il est indispensable et urgent de développer des services appropriés, tout en veillant à sauvegarder l’autonomie des personnes le plus longtemps possible. Une des rares maisons de repos publiques dans la région, le Home Renard à -Doiceau, arrive au bout de son agrément. Tout scénario de rénovation ou de reconstruction est très coûteux.

Les Communes de -Doiceau, Chaumont- Gistoux, Incourt et Beauvechain ont saisi cette opportunité d’unir leurs forces pour envisager la création d’une nouvelle maison de repos publique commune.

Avec la participation de :
Philippe Defeyt, économiste, président du CPAS de Namur
Françoise-Florence Michel, députée provinciale en charge de la Cohésion sociale
Xavier Decleyre, directeur du Home Renard de -Doiceau
Audrey Martin, première échevins à -Doiceau et ancienne conseillère CPAS.
Modératrice du débat : Muriel Gerkens, députée fédérale , présidente de la Commission des Affaires sociales.
Le 8 juin 2012 à 20h. 

Plus d'information

D'autres articles sur cette thématique.

Ouvrir le débat


Conception et réalisation

Le site a été réalisé à la demande de citoyens par l'ASBL Epures dans le cadre de ses missions d'information et d'aide. L'ASBL n'est pas responsable des opinions formulées. L'ASBL assure également la coordination pratique de la plateforme.