S'identifier - S'inscrire - Contact

Agissez



Météo locale




Les brèves

  • 30 km/h, est-ce impossible?
    J'entends souvent des gens se plaindre qu'il est impossible de rouler à trente kilomètres par heure sur une certaine distance. C'est assez facile pourtant. Il suffit de ne pas appuyer sur l'accélérateur quand l'aiguille du compteur dépasse le trente.

Les thèmes abordés sur ce site

Choisissez un mot, cliquez dessus et vous aurez ainsi la liste de tous les articles liés à ce mot clé. Cliquez éventuellement sur la croix devant un thème pour déplier le menu.


Recherche


Archive : tous les articles

Parlement wallon : Imprescriptibilité de la voirie vicinale, suite.


La Commission parlementaire auditionne les défenseurs de la petite voirie et les partisans des accapareurs. Le MR est indécis.

• Actualités • Vendredi 18/02/2011 • 0 commentaires • Version imprimable

Mots-clés :

Communiqué de presse

Suite aux interpellations répétées des associations membres de la plateforme « sentiers » auprès des élus régionaux, des députés issus des quatre familles politiques wallonnes [1] ont présenté, fin de l’année 2010, une proposition de décret visant à supprimer la prescription trentenaire de la voirie vicinale rendue jusqu’à présent possible par l’article 12 de la loi de 1841. Cette suppression permettra de rendre la procédure de création, de déplacement ou de suppression de chemins et de sentiers publics beaucoup plus démocratique tout en privilégiant l’intérêt général [2].

Ce lundi 14 février, après avoir reçu l’avis du Conseil d’Etat qui mentionne que «  la proposition de décret n’appelle pas d’observations », les parlementaires ont auditionné un large panel de représentants de la société civile. La commission en charge d’examiner la proposition de décret votera prochainement après un ultime débat.

Différentes associations d’utilisateurs (les Sentiers de Grande Randonnée, la Fédération Francophone d’Equitation et d’Attelage de Loisir et les Scouts) et de défenseurs (Sentiers.be et Itinéraires Wallonie) de la petite voirie publique, ainsi que l’Union des Villes et Communes de Wallonie (UVCW), l’Association des Provinces Wallonnes (APW) et la Fondation Rurale de Wallonie (FRW) ont fait part de leur soutien à la proposition de décret et de l’urgence à le voter. Soulignant que la proposition vise à assurer pour la voirie vicinale la même protection qu’à l’ensemble des biens du domaine public.

Seuls le syndicat des grands propriétaires terriens (NTF) et la Fédération Wallonne de l’Agriculture (FWA) ont montré une opposition farouche à la proposition. Force est de constater que la prescriptibilité profite aux propriétaires terriens qui minimisent les problèmes, malheureusement trop souvent rencontrés sur le terrain par la population et les communes. La FWA, quant-à elle, a présenté une vision originale, mais tronquée de la genèse des vicinaux laissant à penser que ceux-ci ne relèveraient pas du domaine public !

Alors que le vote approche, la plupart des politiques s’affichent favorables à la proposition, privilégiant l’intérêt de l’immense majorité des citoyens et non plus l’intérêt d’une minorité qui entend maintenir la possibilité de s’accaparer le bien public sans contrepartie pour la collectivité et sans que ne soit pris en compte l’intérêt général. Une certaine indécision était perceptible au sein du Mouvement Réformateur mais nous espérons que l’intérêt général des citoyens primera au sein de ce parti et que la position favorable à l’imprescriptibilité exprimée par M. Borsus, actuel chef de groupe MR, au Parlement wallon le 12 janvier 2009 sera confirmée par son parti lors du vote final.

Nous insistons auprès des élus régionaux sur la nécessité de répondre sans délais aux attentes de la population en matière de préservation de la petite voirie. Cette préservation va dans le sens d’un développement durable et de la promotion de la douce mis en avant comme objectifs politiques dans la Déclaration de Politique Régionale (DPR).

CONTACT : Sylviane Gilmont 0498/22.55.90 ou Albert Stassen 0476/27.38.98

NOTES :

[1] M. Dupriez (Ecolo), M. Senesael (PS), M. Elsen (cdH), Madame Pary-Mille (MR) et M. Saint Amand (Ecolo)

[2] Voir l’article Rendre la voirie vicinale imprescriptible ! Pourquoi ? Comment ?


 

D'autres articles sur cette thématique.

Ouvrir le débat


Conception et réalisation

Le site a été réalisé à la demande de citoyens par l'ASBL Epures dans le cadre de ses missions d'information et d'aide. L'ASBL n'est pas responsable des opinions formulées. L'ASBL assure également la coordination pratique de la plateforme.