S'identifier - S'inscrire - Contact

Météo locale


Les brèves

  • 30 km/h, est-ce impossible?
    J'entends souvent des gens se plaindre qu'il est impossible de rouler à trente kilomètres par heure sur une certaine distance. C'est assez facile pourtant. Il suffit de ne pas appuyer sur l'accélérateur quand l'aiguille du compteur dépasse le trente.

Les thèmes abordés sur ce site

Choisissez un mot, cliquez dessus et vous aurez ainsi la liste de tous les articles liés à ce mot clé. Cliquez éventuellement sur la croix devant un thème pour déplier le menu.


Recherche


Archive : tous les articles

Nethen: Lettre au sujet de la Halle paysanne

• Actualités • Vendredi 30/01/2015 • 0 commentaires • Version imprimable

Mots-clés : ,

Bonjour,
 
 
Le projet de la halle paysanne de Néthen où se regrouperont autour de l’activité agricole un atelier de boulangerie, une micro-brasserie, une cuisine professionnelle et un lieu d’accueil, a été déposé à la commune pour être soumis à la procédure d’un Certificat d’ de type II. Cette procédure prévoit la tenue d’une , qui a débuté ce mardi 20 janvier.
Ce Certificat d’, dont le rôle est de répondre à la question « Pouvons-nous construire en zone agricole un bâtiment à vocation de transformation primaire et secondaire ? », sera suivi d’une procédure plus classique d’un Permis Unique, avec nouvelle .
Les opposants au projet se mobilisent fortement dès maintenant afin d’empêcher la naissance du projet.
L’implantation d’un nouveau bâtiment au sein d’une jolie zone paysagère n’est évidemment pas sans impact, tant sur l’environnement paysager que social. Nous sommes tout à fait conscient de cet impact et nous avons à cœur d’en tenir compte (détails sur le site http://www.grainesdevie.coop).
Notre intention est de ne pas attiser le feu de la polémique, mais de réaffirmer haut et fort les valeurs, la vision et l’intention qui nous animent.
Nous vous proposons donc d’écrire au service de l’ de la commune de -Doiceau une lettre qui rappelle simplement les points forts de la halle paysanne.
  • Sauvegarder une agriculture qui garde un lien économique et social fort avec sa communauté locale.
  • Soutenir une agriculture qui cultive et propose des aliments sains, produits et transformés dans le respect et la protection du vivant.
  • Encourager le développement d’une économie circulaire, où plusieurs activités (ferme, boulangerie, brasserie, cuisine,…) tirent avantage de leurs proximités, notamment au niveau de l’ énergie (récupération des chaleurs par exemple).
  • Créer une activité économique locale, avec des matières premières locales, dans un circuit de commercialisation local, avec des emplois non-délocalisables.
  • Créer un lieu harmonieux où la qualité des produits, la qualité de vie, et la beauté des matériaux et de l’architecture soient en alignement.
  • Développer des outils de relations humaines où la coopération, l’intelligence collective, le consensus, et le respect sont! mis en avant.
C’est ce que nous avons décidé aussi de mettre en œuvre dans cette procédure d’ en privilégiant toujours la concertation et le compromis.
Cette lettre devra être remise au Service de l’ de la commune de -Doiceau, Place Ernest Dubois, à 1390 -Doiceau avant le mardi 3 février.
Nous avons voulu et veillerons à ce que toutes ces valeurs se retrouvent de manière concrète et pratique dans les détails du projet, tant au niveau de l’impact sur la , que sur le bruit, le paysage, le traitement des eaux et des déchets, ou le choix des matériaux.
Nous souhaitons vous exposer de vive voix ces aspects pratiques lors de réunions d’information chez Herman, rue de , 14 à .
Trois réunions sont prévues :
  • le lundi 26 janvier à 19h00 ,
  • le mardi 27 janvier à 19h00,
  • et le mercredi 28 janvier à 19h00 également.
Si cela vous intéresse, veuillez prévenir Herman de votre présence au 0476 534 445.
En vous remerciant de votre soutien et de votre collaboration, nous vous souhaitons une belle journée.

Les équipes de , de la Brasserie du renard et Herman Pirmez
 

D'autres articles sur cette thématique.

Ouvrir le débat


Conception et réalisation

Le site a été réalisé à la demande de citoyens par l'ASBL Epures dans le cadre de ses missions d'information et d'aide. L'ASBL n'est pas responsable des opinions formulées. L'ASBL assure également la coordination pratique de la plateforme.