S'identifier - S'inscrire - Contact
Pour quoi?  
Surtout et avant tout, pour des problèmes liés à l'environnement, la  , l'. la 
Pour qui? 
A destination de tous les citoyens de -Doiceau.
Par qui? 
Par tous ceux qui désirent travailler dans l'esprit de cette plateforme ou de ce site.
Pour nous contacter

Pour suivre le site

Consultez notre message de bienvenue


Météo locale




Les thèmes abordés sur ce site

Choisissez un mot, cliquez dessus et vous aurez ainsi la liste de tous les articles liés à ce mot clé. Cliquez éventuellement sur la croix devant un thème pour déplier le menu.


Recherche


Archive : tous les articles

Lancement des inscriptions aux Groupes d'Achats Solidaires de GeT ! Inscrivez-vous !

• Calendrier • Mardi 31/01/2012 • 0 commentaires • Version imprimable

Mots-clés : ,

Création d’un Groupe d’Achat Solidaire () : le vendredi 3 février de 20:00 à 22:00 . Christine Lafontaine. 26, rue de à .
 
Création d’un Groupe d’Achats Solidaire () : le vendredi 10 février de 20:00 à 21:30 . Salle du Café Licoppe. 153, rue de Hamme-Mille, .
Il y a un an, un premier Groupement d’Achat Solidaire s’est mis en place au sein du village de , en partenariat avec le potager "Graines de Vie" à . Huit familles ont ainsi pu bénéficier de légumes bios, locaux, de première qualité, tout en soutenant un projet de production dans la région !
 

Un Groupement d’Achat Solidaire, qu’est-ce que c’est ?

Un GAS est un groupe de personnes qui s’engagent à acheter collectivement leurs fruits et légumes à un producteur local pour une saison. Ses avantages sont nombreux, tant pour le producteur que pour les utilisateurs :

  • Soutenir le producteur : dans nos pays, les exploitations agricoles, soumises aux lois du marché, ont souvent du mal à survivre. Un GAS, diminue les coûts de production en évitant de nombreuses étapes de manutention (tri et calibrage des légumes, nettoyage, emballage…) ainsi que les multiples intermédiaires commerciaux. Il garantit un revenu stable au producteur.
  • Soutenir l’agriculture biologique : c’est le GAS qui choisit les critères de qualité, et nous avons choisi le bio, parce que les produits sont cultivés sans utilisation de produits nocifs. La santé de l’agriculteur et des consommateurs ainsi que la qualité des terres de culture sont respectées… et préservées pour les années à venir.
  • Rétablir les liens avec la nature : participer à un GAS, c’est aussi redécouvrir le rythme des saisons, l’importance du climat…
  • Limiter les transports : en supprimant les intermédiaires, les kilomètres parcourus par nos fruits et légumes sont réduits au minimum.
  • Éviter les déchets : la vente en direct permet de se passer d’emballages. Les éventuels déchets peuvent se composter.
  • Recréer ou renforcer le tissu social : de la participation à un projet commun naît aussi une solidarité entre tous, producteurs et utilisateurs !

Et dans la pratique ?

Pour bien fonctionner, un GAS repose sur une étroite collaboration entre le producteur et les utilisateurs et sur un engagement de confiance des deux parties. Le producteur cultive les légumes pour les familles et les livre, en vrac, dans le local choisi à cet effet. Les familles paient d’avance, mois par mois et s’organisent pour effectuer la répartition des légumes entre les différentes familles. Deux personnes sont indispensables pour la logistique (contacts avec le producteur, avec les familles...).

Un fonctionnement personnalisé !

A , nous avons fonctionné avec le potager "" et testé un fonctionnement personnalisé, où les familles peuvent participer au choix des légumes cultivés et définir les quantités souhaitées. Il ne s’agit donc pas de livraisons de paniers standards, mais cela suppose, en contre partie, un petit investissement en temps de chaque famille, pour la répartition des légumes. Plus d’infos pratiques ?

Intéressé par la mise en route d’un nouveau GAS ?

Concrètement, vous devrez :

  • rassembler un petit groupe d’utilisateurs (une dizaine de familles),
  • prendre contact avec le producteur,
  • organiser une réunion d’information,
  • organiser les commandes des différentes familles,
  • trouver un local pour la livraison des légumes,
  • planifier le des livraisons et les tournantes pour la répartition des légumes entre les utilisateurs,
  • prévoir un temps pour évaluer le projet.

Une fois mis en route, le projet tourne et ne demande plus beaucoup d’investissement en temps, si ce n’est quelques contacts avec le producteur et la présence au moment des répartitions, organisée en tournante entre utilisateurs.

Envie de coordonner un GAS dans votre quartier, avec le potager de "" ?

Complétez le bulletin d’inscription en ligne. Une aide au démarrage sera assurée par Stéphane Vlaminck et Danielle Blancke du groupe de .

D'autres articles sur cette thématique.

Ouvrir le débat


Conception et réalisation

Le site a été réalisé à la demande de citoyens par l'ASBL Epures dans le cadre de ses missions d'information et d'aide. L'ASBL n'est pas responsable des opinions formulées. L'ASBL assure également la coordination pratique de la plateforme.