S'identifier - S'inscrire - Contact

Enragez-vous

De janvier à juin 2018, dans chacune des 27 communes du Brabant wallon, une semaine complète sera consacrée à des débats, des rencontres, des moments festifs, artistiques et culturels, sur le thème du « ré-enchantement » de la démocratie et des nouvelles formes de .

Trois mois avant la semaine proprement dite, les citoyens et les associations locales commencent à se réunir pour concevoir et préparer ensemble les futures activités. Un mois avant le démarrage, les citoyens pourront commencer à proposer, via différents canaux, quels sont, d’après eux, les merveilles, les bons exemples de leur commune ainsi que les défis (enjeux ou améliorations à apporter) que devra relever la future majorité politique.

Tout au long de la semaine, des activités de type artistiques ou citoyennes permettront de hiérarchiser, de prioriser, tant les défis que les merveilles. De même, citoyens et associations seront amenés à évaluer ensemble les possibilités d’implication citoyenne au sein de leur commune.

Pendant la période électorale, lors des débats publics (sur Radio 27, Antipode, Canal Zoom ou TV COM par exemple), les listes candidates seront confrontés à cette liste de défis et seront invités à prendre des engagements vis-à-vis d’eux.

Après les élections, nous évaluerons, commune par commune, l’impact de ce projet sur les engagements pris par la nouvelle majorité.
 

Des animations auront lieu d'ici le 11 juin pour vous permettre de faire part de vos défis et merveilles.
 
Renseignements et informations :

Annabelle DUAUT

Ambassadrice de la coordination Brabant wallon des associations et mouvements d'éducation permanente
pour la commune de -Doiceau

G |  +32 493 638 117

M| annabelle.duaut@laicite.net

 


Pour quoi?  
Surtout et avant tout, pour des problèmes liés à l'environnement, la  , l'. la 
Pour qui? 
A destination de tous les citoyens de -Doiceau.
Par qui? 
Par tous ceux qui désirent travailler dans l'esprit de cette plateforme ou de ce site.
Pour nous contacter

Pour suivre le site

Consultez notre message de bienvenue

Météo locale




Les thèmes abordés sur ce site

Choisissez un mot, cliquez dessus et vous aurez ainsi la liste de tous les articles liés à ce mot clé. Cliquez éventuellement sur la croix devant un thème pour déplier le menu.


Recherche


Archive : tous les articles

L'incivique se promène dans les bois.

• Courrier des lecteurs • Mardi 04/08/2009 • 0 commentaires • Version imprimable

Mots-clés : ,


Notre bonne commune de Grez-Doiceau offre à qui sait les découvrir de nombreuses promenades et des paysages enchanteurs qui déploient leurs merveilles au fil des saisons.
 
Ces promenades offrent, hélas, de tristes surprises : ornières profondes tracées par le passage de véhicules lourds ou d’engins de loisirs trop impulsifs, briquaillons, tuiles cassées, grosses pierres abandonnées au milieu des chemins rendent souvent le passage périlleux, surtout pour les cyclistes, sans parler des poussettes ! De plus, des déchets en tout genre défigurent les abords de façon peu attrayante : distraction, paresse, négligence, égoïsme ou je-m’en-fichisme ? Incivilité en tout cas, et non-respect de la nature et des lois…
Il existe, entre Nethen et Pécrot un large paysage de champs entourés de bois. L’un de ces bois est aujourd’hui « bois récréatif et didactique », dédié aux mouvements de jeunes. La commune y a d’ailleurs bâti un très beau et vaste préau.
Ce bois est un endroit de pique-nique très prisé avec, hélas, abandon  sur place d’emballages et autres reliefs peu ragoûtants … De plus, des jardiniers peu scrupuleux viennent à la belle saison y abandonner chaque semaine leurs déchets de jardin : herbe coupée, branchages, contenu de jardinières et plantes vertes s’amoncèlent en bordure du bois, parfois à l’intérieur, à peine dissimulés derrière les buissons, ou même carrément au milieu du chemin… On peut supposer que ces dépôts réguliers sont le fait de personnes habitant les environs : dès lors, soit, ils ne sont pas au courant de la destination de ces bois[1], soit ils n’ont aucune objection à voir leurs enfants ou petits-enfants jouer dans une décharge clandestine (?!?), soit encore ils comptent en faire de bons citoyens respectueux des lois et du bien commun en leur montrant le mauvais exemple… Enfin, peut-être ces personnes ignorent-elles qu’il existe à Gastuche et Beauvechain deux parcs à conteneurs prêts à accueillir leurs déchets verts et à les transformer en bon compost… grâce auquel ils pourront enrichir leur jardin pour un prix très démocratique ?
D’autres objets très communs parsèment nos chemins : mouchoirs en papier (à croire que certains ont peur de se perdre et jouent au Petit Poucet, semant leurs traces tous les 20 mètres), emballages les plus divers, des papiers de bonbons aux bouteilles, en passant par les inévitables  cannettes[2]: vous avez beau les ramasser, chaque jour en amène son lot, décourageant les meilleures volontés : est-ce si difficile de les vider soigneusement, les aplatir et les mettre en poche, pour les jeter ensuite chez soi ?
Dans le même ordre d’idées, il y a deux ans environ, on trouvait très régulièrement, le long de la rue de Pécrot, un gros sac réutilisable de grand magasin généralement ou de boutique ayant pignon sur rue, ou un carton, plein de repas tout prêts : plats préparés dans des boîtes de glace de 2 litres, petits yaourts ou autres desserts, sauces en pots de verre, bocaux de cornichons, etc… de quoi nourrir toute une famille pendant une semaine… Qui abandonnait cela, et pourquoi ? Mystère, répugnant mystère : au bout de quelques jours, cela devenait pestilentiel, et les odeurs sont restées prégnantes des mois durant !
Nous n’oublierons pas non plus les pneus, et les résidus de construction, briquaillons, carrelages, tuiles et ardoises, tôles en Eternit en particulier : il y a 4 ans, un gros tas de ces tôles, dûment constaté par la police (et entouré par ses agents d’un ruban rouge et blanc du plus bel effet !) a pourri près de 3 ans dans les bois de Beaumont avant que la commune ne finisse par l’évacuer : quelques jours après ce nettoyage, un nouvel amas de ces tôles a été abandonné à quelques mètres du premier, mais a été retiré dans les 15 jours, merci aux services compétents ! Hélas, un nouveau dépôt de carreaux d’Eternit a été découvert il y a trois semaines, en bordure du bois « récréatif et didactique », décidément particulièrement visé par les pollueurs en tout genre, juste en face d’un tas de meubles de jardin, tables, sièges, trois parasols, 2 sacs de déchets verts, amas retiré, lui il y a quelques jours… Nous ne désespérons pas de voir disparaître ce dépôt dangereux dès que possible !

Pour l’édification de chacun, voici enfin un florilège des objets les plus insolites ou les plus inattendus découverts au fil de nos promenades dans la région, des plus petits aux plus grands :
-          Une carte de banque ( !) et par ci par là un peu de monnaie (pas de billets de banque, malheureusement !)
-          Un flacon de parfum intact, dans sa boîte d’origine…
-          Une poupée sans bras ni jambes, quelques balles et ballons, des pièces de dînette et autres jouets pas toujours cassés, quelques ballons de baudruche échoués…
-          Un coffret en bois plein de petits cœurs, mots doux, images et cadeaux d’amitié enfantine…
-          Un sac plein de produits exotiques (bâtonnets d’encens, dattes, galettes et quelques spécialités culinaires du Maghreb…)
-          Un sac à dos contenant deux boîtes de gaspacho (non entamées)…
-          Des vêtements : gants et chaussettes (rarement des paires…), vestes, bonnets, pantalons, slips( !), chaussures ou bottes en veux-tu en voilà !
-          Des appareils électroménagers de toutes espèces et de toutes tailles : téléviseur, fer à repasser, mixeur, aspirateur et autres.
-          Du mobilier : fauteuils et sièges cassés, matelas, un édredon, un lit d’enfant complet, des portes d’armoire en bois sculpté, …
-          Une caravane !
-          Une voiture VW Coccinelle (abandonnée depuis plus de 35 ans dans un fossé, elle est aujourd’hui difficilement identifiable, mais néanmoins toujours bien là)
-          Un bateau en bois marin verni de plus de 3 mètres de long, abandonné en plein bois, dans un endroit inaccessible en voiture (on se demande comment il est arrivé là !)
-          trois oies domestiques vivantes, lâchées dans les bois au moment de la grippe aviaire
-          D’innombrables chats et chatons jetés (pas toujours morts, parfois dans des sacs bien fermés !)
-          Quelques cadavres de chiens
-          Cinq ou six poules … sans tête jetées en tas au bord du chemin et que les renards ont dédaignées !
-          Un animal mal identifié (une chèvre ?) visiblement jeté d’une voiture et découvert en plein été après plusieurs jours,  dans l’état de décomposition avancée (et de puanteur) qu’on imagine…
-          Un serpent en goguette…
La liste est loin d’être exhaustive, hélas ! Il n’y manque guère que le raton laveur cher à Prévert, il n’est pas dit qu’on n’en verra pas un jour ou l’autre !

Nous avons assisté il y a quelques temps,  à un spectacle réconfortant : une jeune personne  vêtue d’un gilet fluo, armée d’un gros sac poubelle et d’une paire de gants, ramassant les innombrables objets hétéroclites abandonnés le long de la route de Pécrot, sous la protection (surveillance ?) d’un ouvrier communal (et son véhicule) : amis navetteurs et promeneurs,  à bon entendeur : le temps du pollueur-payeur serait-il arrivé à Grez ?
Pour terminer enfin, un coup de chapeau aux services compétents de la commune, assaillis de coups de téléphone de citoyens navrés, dégoûtés et excédés ; submergés de demandes d’intervention, obligés de sillonner sans relâche les rues, de la commune, pour ramasser et évacuer les tonnes de déchets abandonnés par des citoyens peu scrupuleux. Il est sûr que leur travail, pénible, est décourageant et s’apparente à un éternel recommencement ! Alors qu’il y aurait tant d’actions plus gratifiantes à effectuer dans nos belles campagnes… Ces ouvriers de l’ombre méritent amplement notre reconnaissance.

Robin de Nethen
 

[1] Peut-être serait-il judicieux d’apposer sur les lieux un affichage informatif rappelant la destination de ce bois ?
[2] Ces cannettes font d’excellents pièges à limaces… pour peu qu’il y reste un fond de bière !

D'autres articles sur cette thématique.

Ouvrir le débat


Conception et réalisation

Le site a été réalisé à la demande de citoyens par l'ASBL Epures dans le cadre de ses missions d'information et d'aide. L'ASBL n'est pas responsable des opinions formulées. L'ASBL assure également la coordination pratique de la plateforme.